Selon l’INT, l’opérateur téléphonique Ooredoo monopolise le marché des abonnements en Tunisie. Ses abonnés continuent d’appeler moins cher aussi bien vers le national qu’à l’international.

Ooredoo, le premier des trois opérateurs mobiles

En effet, d’après les chiffres recueillis vers la fin janvier 2015 auprès du parc global des abonnés tunisiens des trois opérateurs mobiles en activité, Ooredoo Tunisie monopolise encore le marché des abonnements. A lui seul, il représente 45 % des parts du marché malgré une baisse de 0, 6 % de celle-ci dans le courant de janvier 2015.Ses tarifs sont donc les plus attractifs y compris pour les appels internationaux. Quant à Orange Tunisie, il s’est développé de 0,5 % de plus et sa part de marché atteint ainsi les 19,4 %, soit plus de 1/5 du marché global tunisien. Et Tunisie Télécom qui a enregistré durant la même période une faible évolution de 0, 2 % de sa part de marché, se rapproche un peu plus d’Ooredoo avec un écart en baisse constante de 9, 5 % actuellement.

A voir aussi : Numéricable concurrencera Free sur le marché de la téléphonie

Voix on-net en baisse dans les parcs de la téléphonie mobile

En ce qui concerne le trafic voix mobile national de janvier 2015, il enregistrait une nette diminution de 0,3 % comparé à celui de décembre 2014. Cette baisse a principalement pour cause la réduction du trafic de voix on-net, ou le mobile vers mobile du même opérateur, affichant une décroissance de 1, 3 % durant la même période. En 2015, s’appeler en Tunisie devient alors de plus en plus rare pour les abonnés du même opérateur par rapport à l’année 2014. Dans le sens contraire, le trafic voix sortant mobile off-net ou le mobile vers le mobile d’un autre opérateur est en hausse de 2,6 % au cours du même mois, un trafic représentant le quart de celui de la voix mobile nationale sortant alors qu’auparavant il n’était que 1/8

A voir aussi : Android : l’OS mobile le plus important au monde