Cela fait déjà plusieurs mois que Numéricable et Bouygues Telecom se sont affrontés afin de s’offrir SFR, la filiale de Vivendi. Contre toute attente, le leader français des réseaux très haut débit en est sorti vainqueur.

 

A lire également : Les offres pour noël d’Hibôô pour appeler moins cher vers l’étranger

Bouygues défait par un « outsider »

Qui aurait pensé voir SFR tomber dans la main d’un câblo-opérateur ? En plus de cela, l’autre candidat (malheureux) en lice pour l’acquisition de la société de la télécommunication française n’est autre que Bouygues Telecom, un géant dans le domaine. Mais les administrateurs de Vivendi ont fait leur choix. Désormais, les appels internationaux des clients de SFR passeront par Numéricable.

A voir aussi : Baisse des tarifs des services de téléphonie pour appeler au Sénégal !

Les offres provenant de Numéricable et de Bouygues Telecom ont été toutes alléchantes pour les administrateurs de Vivendi. Ne pouvant faire qu’un seul choix, ces derniers ont décidé d’accepter l’enveloppe de 13,5 milliards en « numéraire » auquel est ajouté 20 % de participation dans le nouvel opérateur et 750 milliards d’éventuels compléments de prix. Malgré ses 15,5 milliards d’euros en numéraires et sa participation de 5 %, Bouygues n’a pas été retenue.

 

Pourquoi ce choix ?

 

Plusieurs critères ont été pris en compte par les administrateurs de Vivendi pour justifier leur choix. Il existe l’équilibre entre le numéraire et la participation en titres. Il y a également l’intérêt des clients. En effet, avec les réseaux haut débit de Numéricable, ces derniers peuvent appeler à l’étranger en toute aisance sur Internet ou via leur téléphone mobile. Ils pourront d’ailleurs téléphoner pas cher au Sénégal ou vers d’autres pays grâce à la bonne qualité de la communication grâce aux innombrables lignes connectées de ce câblo-opérateur. Et puisque les installations de ce dernier vont permettre aux utilisateurs de téléphoner moins cher, SFR n’aura pas de difficulté à conserver sa position actuelle sur le marché français de la télécommunication.