Les utilisateurs d’iPhone et iPad se plaignent contre l’utilisation non autorisée de données personnelles fournies par les applications iPhone et iPad.
Déposée le 23 décembre en nom collectif, les plaignants réclament l’interdiction de transmettre toute information qui concerne la vie privé des utilisateurs ainsi qu’une indemnité financière. M. Majed Nachawati, explique : « Non seulement les données sont utilisées, la confidentialité est violée, mais des sociétés en tirent profit. Si elles tirent profit de ces données, elles doivent informer les propriétaires de ces données de ce qu’elles en font ».
Grâce aux informations transmis par les applications à des tiers, les directions publicitaires peuvent cibler leurs clients et envoyer des annonces publicitaires correspondant aux données personnelles récupérées.

A voir aussi : Pour téléphoner moins cher à l’étranger : promotions de Reductel

En avril, Apple a modifié son accord pour interdire les applications de communiquer des données personnelles sauf ceux qui sont indispensables pour l’application.