Dans plusieurs pays d’Afrique, on peut appeler à l’étranger avec son numéro habituel après un changement d’opérateur. Cette possibilité est offerte par la portabilité de numéros. Quels pays appliquent déjà ce concept ? Lesquels envisagent sa mise en place ? Focus.

Afrique, où la portabilité des numéros téléphoniques est effective

Les Sud-Africains sont les premiers à pouvoir effectuer des appels internationaux via leur numéro habituel même en cas de changement d’opérateur. La portabilité des numéros y est effective depuis 2006. La nation « arc-en-ciel » a été suivie par le Maroc, en 2007. Quatre années se sont écoulées avant que le Ghana ait décidé, à son tour, de leur emboiter le pas. Les Kenyans et les Tunisiens peuvent changer d’opérateurs tout en conservant leur propre numéro depuis 2012. Les Nigérians n’ont pu bénéficier de cette possibilité qu’à partir du mois d’avril 2013.

A lire aussi : Le Windows Phone 7 en vente le 21 octobre 2010

Les pays qui souhaitent rendre le concept opérationnel

Cela fait déjà plusieurs mois que l’on attendait de pouvoir appeler au Sénégal avec son numéro habituel après un changement d’opérateur. Malgré les promesses gouvernementales, les utilisateurs locaux ne peuvent encore profiter des avantages de la portabilité de numéro. Le Rwanda fait également partie des pays intéressés par le concept. En effet, après l’annonce de la venue d’un consultant pour réaliser l’étude de faisabilité, on n’entend plus parler du fonctionnement effectif de ce projet. Les dirigeants camerounais et ivoiriens évoquent également leur intérêt pour la portabilité.

Un moyen de pression de l’Autorité des télécommunications

Si l’on se réfère à l’environnement télécoms des pays où la portabilité est en vigueur, les consommateurs ne sont vraiment pas attirés par les possibilités offertes. Pourtant, les régulateurs locaux voient en ce concept un moyen de pression pour inciter les opérateurs à améliorer leurs services. Ceux-ci verront donc le départ d’un abonné comme une sanction d’une mauvaise qualité de prestations. Il faut cependant le noter, le fait de partir peut également être expliqué par une envie de téléphoner moins cher.

A voir aussi : SFR et ses tarifs à l’étranger