Avec l’émergence des Smartphones, l’homme utilise de plus en plus son téléphone mobile pour accéder à des services de messagerie instantanée, au lieu d’appeler à l’étranger. Ce qui a poussé Manuel Zanella à lancer le WhatSim, un service basé sur WhatsApp.

 

A lire en complément : Google veut concurrencer la firme à la pomme !

Qui est Manuel Zanella ?

Désormais, il suffit de débourser 5 ou 10 euros par an pour accéder au service mobile le plus utilisé au monde, WhatsApp. Cette somme servira à acheter une carte SIM conçue spécialement par Manuel Zanella et son équipe. Pour rappel, cet entrepreneur est à la source de la conception de la montre connectée I’m Watch. Il permet également à bon nombre de personnes de téléphoner moins cher partout dans le monde grâce à son opérateur virtuel Zeromobile. C’est d’ailleurs grâce aux accords d’itinérances passés par ce dernier qu’il a pu lancer WhatSim.

Le prix comme principal argument

Le prix des appels internationaux n’étant pas prêt de baisser, Manuel Zanella propose aux utilisateurs d’envoyer des messages à un tarif plus bas. Le forfait de base de soin service WhatSim est très abordable. Il propose des messages gratuits. Par contre, il faut acheter des recharges prépayées pour envoyer des photos, des vidéos, des messages vocaux ou pour de la localisation. Avec une recharge de 1000 crédits (5 euros), l’utilisateur pourra envoyer 50 photos ou 10 vidéos depuis l’Europe. Ses possibilités sont plus restreintes depuis certains pays.

A lire aussi : Le nombre d’abonnés de Free Mobile reste inconnu

Des questions non élucidées

Comme on peut donc le voir, les conditions tarifaires ne sont pas les mêmes entre les messages, les photos et les autres envois. Ce qui suscite la question suivante : comment Manuel Zanelle et son équipe comptent-ils procéder pour distinguer chaque type d’envoi ? Car il s’agit d’un service basé sur WhatsApp, le recours à une solution d’inspection de paquet est probable.

Le service n’inclut pas encore des appels. Ceux qui veulent appeler au Sénégal devront donc se contenter des services d’itinérance de Zeromobile. Cette possibilité pourra toutefois être proposée après la mise en place effective de la fonction « appels vocaux » sur WhatsApp.