« Recharge non effectuée. Carte de recharge indisponible », « Classe de service du groupe de cartes de recharge erroné »… tels sont les messages qui apparaissent sur les téléphones des abonnés Airtel, lorsqu’ils essaient de recharger leur compte.

 

A voir aussi : Du brassard téléphone aux écouteurs - 8 accessoires indispensables pour le running

Ce qu’il en est réellement

Depuis plus d’un mois, la grogne commence à monter du côté des consommateurs sur les services de recharge Airtel. Avec leur petit précieux carton rouge en main, fraîchement acquis auprès des « Sap Sap », ils n’arrivent pas à créditer leur compte. Ajouter à cela, les services client d’Airtel, à savoir le 141 ou le 111 qui ne sont pas accessibles. Et on ne peut rien faire que conserver jalousement la recharge dans l’espoir que le problème sera vite réglé. Comme quoi téléphoner au Maroc et appeler à l’étranger devient plus difficile pour les abonnés de cet opérateur. Et la vente devient de plus en plus compliquée, car les vendeurs craignent que les acheteurs leur retournent les cartes acquises, d’autant plus que le transfert électronique ne fonctionne pas correctement.

A lire en complément : Le principe des appels moins cher à l’étranger

 

Un mutisme total…

 

Dernièrement, on constate un retour à la normale, selon les dires des revendeurs tandis qu’Airtel affiche un silence éloquent. Aucun SMS ni communiqué de presse ne vient éclairer les consommateurs qui, au final, n’auront qu’à supporter ce qui se passe. Des abonnés qui, pour certains, le refus d’accepter les événements se traduit par un désintéressement total. En effet, chez les concurrents, ils pourront téléphoner moins cher et ne plus rencontrer ce genre de problèmes. Si Airtel souhaite garder ses clients, il vaut mieux pour ce géant de la téléphonie mobile d’expliquer ce qui se passe réellement, au risque de perdre sa part de marché. Les clients attendent ainsi impatiemment le moment de téléphoner pas cher de la part de cet opérateur.