Comme on peut le deviner, l’opérateur Free Mobile voit son nombre d’abonnés augmenter chaque jour.  Une estimation nous indique même un chiffre de 2 millions d’abonnés, ce qui désespère les concurrents.

Il faudra attendre encore 2 mois avant d’avoir les résultats officiels du premier trimestre 2012 de l’opérateur. Mais on sait déjà que Free gère très bien autant les forfaits des téléphones mobiles que les forfaits qui combinent l’internet et le fixe.

Lire également : Télécharger Facebook Messenger

Récemment, le groupe lliad a annoncé que son offre mobile fût et reste encore un « immense succès », mais n’a rien déclaré de plus à ce sujet. Le groupe a surtout présenté ses résultats financiers pour cette année 2011. Free reste discret sur son succès mais est sévèrement critiqué par ses concurrents.

Lire également : Steve Jobs élu « personne de l’année » par le « Financial Times »

Free compte aussi augmenter le nombre d’installations d’antennes-relais afin qu’ils puissent couvrir un peu plus de 2 500 sites pour l’année 2012. Il faut savoir qu’actuellement Free couvre un peu plus de 1 000 sites. C’est l’ANFR qui avait remarqué le manque énorme d’antennes-relais pour Free Mobile, et qui indiquait que Free voulait partager les antennes-relais de son partenaire Orange.

Mais Free n’a jamais nié que leur trafic passe à 90% par les antennes-relais d’Orange. Ils assurent aussi que cette stratégie est provisoire, attendant les installations des nouvelles antennes-relais.

Il y a une grande tension entre les différents opérateurs mobiles. Tous se demandent comment fait Free pour atteindre autant de clients et pour proposer des prix aussi bas. On pouvait déjà  palper cette tension durant l’entretien de chaque PDG de chaque opérateur mobile devant la Commission des Affaires Economiques à l’Assemblée Nationale. En effet, le PDG de SFR avait déclaré douté de la pérennité des offres Free Mobile. Les PDG des autres opérateurs n’en pensent pas moins.

La progression de Free Mobile ne s’arrête sûrement pas là, car ils comptent investir près de 250 millions d’euros en 2012 afin de s’assurer du bon développement du réseau. L’année dernière, Free Mobile avait dépensé 400 millions d’euros pour le lancement de son offre mobile, ce qui est énorme pour la société. Cette grosse dépense avait d’ailleurs eu quelques impacts sur la rentabilité de Free mais aujourd’hui cela n’est plus le cas.

Les concurrents essaient de proposer à peu près les mêmes offres de Free Mobile mais ont du mal à aligner leurs prix, voyant ainsi leurs clients un à un résilier leurs abonnements.

Free a de l’avenir dans la téléphonie, reste à voir si ses concurrents vont établir une stratégie afin de détrôner l’offre de Free Mobile.